first_img Facebook Twitter: @NeosKosmos Instagram Members of Victoria’s Hellenic RSL, including veterans from Korea, Vietnam, and Afghanistan are set to take part in the official Anzac Day March in Melbourne on Thursday. Led by president Steve Kyritsis, who will also march with his Royal Australian Regiment unit, the Hellenic RSL will join thousands of veterans as they make their way from central Melbourne at midday to the Shrine of Remembrance. Steve told Neos Kosmos that the Hellenic RSL – which was originally formed in 1937 – was once again “proud to march on this historic day, to remember all the men and women that served and died for their country, those who gave so much for us to enjoy our freedom.” “It is also important to remember the Greek Australian men that served,” said Steve. In the First World War, 80 Greek Australians served in Australian forces, including 57 that were born in Greece and 12 were at Gallipoli. Some 2500 Australians of Greek descent served in Australian forces in WWII. The Hellenic RSL has 170 members and officially commemorates the Greek National Day, the Battle of Crete anniversary, and OXI Day. It is the only Greek organisation that marches on ANZAC Day in Melbourne. As president, Steve is a member of the recently-formed Lemnos-Gallipoli Committee, set up to acknowledge and promote Lemnos’ relationship to the Gallipoli campaign. The committee is currently preparing a submission to the Centenary of Anzac to erect a statue of a nurse and Digger at Port Melbourne as part of Centenary commemorations in 2015. “We’re hoping we’ll be able to put the memorial near Station Pier,” said Steve, “with its connection to both the many migrants who disembarked there, and those who embarked for war.”last_img read more


first_img Facebook Twitter: @NeosKosmos Instagram The Pancretan Association of Melbourne hosted its annual dinner dance last Saturday, commemorating the 148th anniversary of the Holocaust of the Arkadi Monastery, with great success.The night began with a welcoming speech by Rena Fragioudakis, who highlighted this little known historical event, the Holocaust of Arkadi, as a significant date in Hellenic history. The Holy Monastery of Arkadi is one of Crete’s most acclaimed symbols of freedom, where hundreds of people perished in the fight against the Turks, trying to unite Crete with the rest of Greece. After receiving Father George Adamakis’ blessings, Michalis Houdalakis, president of the Cretan Federation in Australia and New Zealand, and John Nikolakakis, president of the association, sparked off the celebrations with an original mandinada, specially written for the occasion. International Cretan musicians took to the stage, with Nikos Manioudakis (lyra & vocals) and Kostas Alexakis (laouto), together with Antonis Xylouris, giving a mesmerising performance. The night wasn’t complete without some traditional dance performances from the junior, intermediate and senior dance groups of the association, supervised by dance teacher Mary Vasilakis.last_img read more


first_img Facebook Twitter: @NeosKosmos Instagram It was a great honour to be invited by the Consul-General of Greece, Her Excellency Christina Simantiraki, to a special awards ceremony held in Melbourne last Sunday 6 November. The event hosted by South Melbourne’s Hellenic RSL Sub Branch was held to honour the war service of 26 Anzac veterans who served in Greece. The event was the occasion of the awarding by the Consul-General of the Greek Medal of Honour 1940-41 and associated scroll to the families of veterans of the Greek campaign.Over one hundred people attended, including the descendants of these veterans were in attendance representing their loved ones.Stephen Dimopoulos, MP for Oakleigh attended, representing the Victoria Minister for Veterans, the Hon John Eren MP, as well Victorian Minister, the Hon Jenny Mikakos MP. The Hon Bruce Atkinson, MP for eastern Region and President of the Victorian Legislative Council was also in attendance, as was former MP and Minister, the Hon John Pandazopoulos. Nikolaos Kydas from our Committe as well as Lambis Englezos, our patron, were also present.Many members of Melbourne’s Greek community were in attendance, including the Greek Orthodox Community of Melbourne and Victoria, the Cretan community, the Lemnian Community of Victoria, the Papaflessas Brotherhood and the Kalamata Society – amongst others.The names of the 26 diggers honoured are listed here – The master of ceremonies was Mr Terry Kanelos, Secretary of the Hellenic RSL Sub Branch and also a member of our Lemnos Gallipoli Commemorative Committee.It was a special pleasure to hear the Consul-General mention the erection of our Lemnos Gallipoli memorial at nearby Albert Park as one of the most markers commemorating the Hellenic connection to Australia’s Anzac story. She also mentioned the recent erection of the new 42nd Street Memorial near Suda Bay on Crete, supported by Australia’s Cretan community, as well as the erection only last month of a memorial plaque at Greece’s Brallos Pass in commemoration of the service of the Australian 2/2 Field regiment in the important battle fought there April 1941. The latter was erected by the 2/2 Field Regiment Association and unveiled by the Australian Ambassador to Greece, His Excellency John Griffin.It was particularly good to meet the families of some of these honoured veterans.Corporal Herbert ‘Slim’ Wrigley One of those present was Ms Xanthoula Wrigley, the wife of Corporal Herbert “Slim” Wrigley. Corporal Wrigley served in the Greek campaign, was captured and escaped to fight with the Greek resistance against the German occupation of Greece. During his escape and resistance work Herbert was supported by the family of Xanthoula Papadopoulos , whose father Ioannis was in the resistance. After the war, Herbert and Xanthoula began a correspondence that would lead Xanthoula to Australia and marriage with Herbert.Major Hedley Stephens Another couple present were Susan Kimpton and Bernie O’Connor, relatives of Major Hedley Stephens. Hedley enlisted early in the war – his enlistment number VX99 – betraying his enthusiasm to serve his country. Born in Tasmania in 1906, Hedley was living in Hawthorn and had served in the milita when he enlisted at South Melbourne on 1 November 1939. Serving with the 2/2 Field Regiment, he served under Brigadier Ned Herring, a veteran of the Salonika campaign in WW1. During the Greek campaign Hedley was attached to the 6th Division Headquarters. During the withdrawal from Greece, Hedley made his way across the Corinth Canal, through Argos to Nafplio, where he awaited evacuation. unfortunately Hedley was not evacuated. Captured by the Germans, Hedley served out the war as a POW in German prisoner of war camps. He returned to Australia after the war and was discharged on 2 August 1945. If you are the family of a veteran who served in Greece during WW2, have not received this award and believe that you maybe eligible, please contact the Consulate of the Hellenic Republic in Melbourne – email: grgencon.mel@mfa.gr; phone: +613 98664524 On behalf of our Committee, congratulations to all the families who received their medals and scrolls on behalf of their loved ones. And a big thank you to the Consul-General for making these awards and to the Hellenic RSL Sub Branch for hosting them.A personal thank you to Manny Karvelas and Paul Soug for sharing their photographs – yet again.last_img read more


first_imgWhile the Greek capital’s population has been in decline the past few years as a result of the financial crisis, particular areas of Athens continue to see a rise, a study revealing Zografou is one of the most densely populated neighbourhoods in Europe.Using Eurostat data, the research was conducted by Sheffield University’s Professor Alasdair Rae who highlighted that the Athenian neighbourhood has 28.880 people per square kilometre.Contributing significantly to this number is the fact that the campus of the National and Kapodistrian University of Athens is located in Zografou, resulting in thousands of students living in the area.Topping the list was Barcelona with 53.119 inhabitants per square kilometre followed by Paris with 52.218, Poland’s Szczecin with 32.752, and Brussels came in fourth with 29.100 people. Facebook Twitter: @NeosKosmos Instagramlast_img read more


first_imgDécouvrez en images la “mosquée “verte” qui a remporté un prix d’architectureLes architectes Onat Oktem, Ziya Imren, Zeynep Oktem et Uri Tzarnotzky ont conçu une mosquée écologique au service d’Allah.  Elle a été récompensée et reconnue comme “la meilleure structure religieuse” dans la compétition Faith in Place, qui concerne l’architecture de lieux religieux. Les architectes se sont inspirés de la longue histoire de ces endroits religieux islamiques et ils ont voulu concevoir un espace dédié à la religion, mais qui rassemblerait aussi la communauté locale. Pour cela, ils ont inclus une bibliothèque, un centre culturel et d’éducation, des halls dédiés aux discours et aux présentations, et une grande cuisine communautaire. Les espaces réservés aux traditionnelles ablutions et à la prière ont été prévus pour garantir intimité aux pratiquants. À lire aussiJournée mondiale de l’environnement : Quelques astuces pour un mode de vie plus écolo au bureauLa mosquée met en avant un design passif, c’est-à-dire des bâtiments dont la consommation énergétique est très basse, et veut puiser dans les matériaux locaux. La plupart d’entre eux ont été choisis en fonction des ressources locales disponibles et sont dans la mesure du possible recyclés. Un grand soin a aussi été porté quant au choix des peintures et des adhésifs afin de minimiser les émissions chimiques.  Le dôme est constitué de panneaux solaires qui chauffent l’eau et de trois toits couverts de verdure, ce qui permet d’améliorer à la fois l’isolation thermique du bâtiment et la qualité de l’air dans l’environnement urbain aux environs de la mosquée. Découvrez ce projet de mosquée verte en images : https://www.maxisciences.com/mosqu%e9e/une-mosquee-remporte-un-prix-d-039-architecture-pour-ses-innovations_art10392.htmlLe 15 novembre 2010 à 13:43 • Emmanuel Perrinlast_img read more


first_imgDes icebergs tractés depuis le Groenland pour avoir de l’eau douceL’ingénieur français Georges Mougin a le projet fou d’aller chercher des icebergs au Groenland et les amener jusqu’à nous. Son objectif ? Acquérir de cette manière de nouvelles sources d’eau douce à proximité. L’émission Thalassa raconte son histoire ce soir. Georges Mougin avait déjà fait part le mois dernier de son projet insensé, qu’il porte depuis trente-cinq ans et qui devrait aboutir au printemps 2012 : tracter un iceberg de pas moins de 7 millions de tonnes du Groenland aux Canaries afin de fournir de l’eau potable et une climatisation d’un nouveau genre (voir notre article). Ce soir, l’émission Thalassa présentera les coulisses de ce défi incroyable dans un documentaire intitulé “Rêve de glace”. Réalisé par Jean-Michel Corillion, il sera diffusé sur France 3 à 20h40.Voir des extraits de l’émission (lien non disponible) sur le site de la chaîne. Le 4 mars 2011 à 15:49 • Emmanuel Perrinlast_img read more


first_imgIran : tests réussis pour les nouveaux engins spatiauxHier, l’Iran a annoncé avoir testé avec succès un nouveau lanceur et une nouvelle capsule spatiale. Le prochain objectif sera d’envoyer un singe dans l’espace. L’Iran se lance peu à peu dans un important programme spatial. Mercredi, la présidence iranienne a annoncé que “la République islamique d’Iran a lancé avec succès la première capsule de vie iranienne dans l’espace en utilisant la fusée Kavoshgar-4”, rapporte l’AFP citant l’IRNA. Ce lanceur a également été conçu pour transporter des charges. L’Agence spatiale iranienne indique que les transmissions de données et d’images avec la Terre ont parfaitement fonctionné.À lire aussiSpaceX : un satellite d’Elon Musk manque d’entrer en collision avec un satellite de l’ESACe lancement fait suite à celui de 2009 au cours duquel la fusée Safir-2 en 2009 avait mis en orbite un satellite. En 2010, un vaisseau Kavoshgar-3 avait également emmené à son bord un rat et des tortues. Téhéran indique vouloir prochainement envoyer un singe dans l’espace à bord d’une fusée similaire. Pour les responsables du programme, il s’agit “de la première étape menant à l’envoi d’un homme dans l’espace” prévu pour 2020.  Mais l’Iran ne s’arrête pas là, prévoyant également la mise en orbite de plusieurs satellites, notamment pour l’observation et les télécommunications. Le Kavoshgar-4 devra mettre en place des appareils à basse altitude (150 km), le Safir-B1 pourra placer un satellite de 50 kg à une orbite allant de 300 à 450 km d’altitude, quant au Simorgh, il aura pour mission de mettre en orbite un satellite de 100 kg à 500 km de la Terre. Si le calendrier est respecté, ces engins devraient être lancés dans les 12 prochains mois. Un satellite de télécommunication devrait, quant à lui, être placé en orbite, à 35 000 km du sol, d’ici cinq ans.  L’ambitieux programme spatial iranien inquiètent les pays occidentaux qui craignent que le pays développe une technologie capable de transporter des têtes nucléaires. Déjà en 2009 et en 2010, les Etats-Unis avaient indiqué que l’Iran faisait de la “provocation” et les Européens s’étaient dits “préoccupés”. Téhéran dément, indiquant clairement que le développement des programmes nucléaire et spatial n’est pas d’ordre militaire.Le 18 mars 2011 à 16:22 • Maxime Lambertlast_img read more


first_imgChez les abeilles, comme chez l’homme, les hormones influent sur la personnalitéPubliant leur étude dans Science, des chercheurs américains ont montré que dans le cerveau des abeilles, tout comme dans celui des vertébrés, l’action de certaines molécules secrétées par l’organisme influe sur le comportement individuel, rendant ainsi les abeilles exploratrices plus intrépides que les butineuses.Ouvrières, butineuses, exploratrices… : dans la société des abeilles, chacune a un rôle prédéfini, pense-t-on communément. Erreur ! Selon une équipe de chercheurs de l’Université de l’Illinois dirigée par Gene Robinson, il existe, dans une certaine mesure, des différences entre individus au sein de la ruche, prédisposant certains à devenir des exploratrices, chargées notamment de repérer les sources de nourriture.À lire aussiMaladie de Charcot : symptômes, causes, traitement, où en est on ?Un fait qui s’exprime surtout au moment où, dans une ruche surpeuplée, une partie de la population va chercher un nouveau site pour s’installer. Dans l’essaim ainsi formé, les chercheurs ont observé que 5% des abeilles étaient particulièrement aventureuses et pleines d’initiative dans cette recherche d’habitat, et conservaient ce ‘trait de caractère’ même une fois l’essaim installé dans une nouvelle ruche. Celles-ci avaient 3,4 fois plus de chance de rester des exploratrices (éclaireuses repérant les sources alimentaires) que les autres individus, qui auront plutôt un rôle de butineuses.En cause : les mêmes molécules qui influent sur la personnalité des vertébrés, molécules agissant sur le cerveau et dont les chercheurs ont détecté (génétiquement) la fabrication dans l’organisme des abeilles exploratrices. Ils ont ainsi pu confirmer expérimentalement les effets : l’adrénaline, la noradrénaline et la dopamine, bien connues des amateurs de sports extrêmes, et le glutamate, un neurotransmetteur excitateur. Exposée à de la noradrénaline, une butineuse voit ses chances de devenir exploratrice augmenter de 37%, et de 73% avec du glutamate ! Des résultats qui montrent l’importance des hormones dans la personnalité des abeilles… Le 17 mars 2012 à 15:13 • Maxime Lambertlast_img read more


first_imgiPhone : comment utiliser des notifications “Push” sur Sparrow ?Disponible sur iPhone depuis quelques jours, l’application Sparrow ne dispose pas de la possibilité d’intégrer des notifications “Push”. Mais une astuce existe…Très populaire, le client mail Sparrow a débarqué sur iPhone il y a quelques jours. Et le succès a été immédiat, avec 60.000 téléchargements en France de l’application vendue 2,39 euros, prenant dans le même temps la deuxième place des applis les plus vendues aux États-Unis. À lire aussiMaladie de Charcot : symptômes, causes, traitement, où en est on ?Problème, explique Reviewer.fr, Apple a gardé des restrictions sur Sparrow, et notamment l’impossibilité de prévenir de l’arrivée de nouveaux messages par une notification “Push”.Il est pourtant possible de contourner cette interdiction, si vous possédez un smartphone jailbreaké, et ceci grâce à un simple tweak Cydia. Intitulé “Sparrow Push”, il est disponible gratuitement au téléchargement, et ne nécessite rien en matière de configuration de l’iPhone, si ce n’est un petit tour dans le menu “Réglages”. Le 21 mars 2012 à 19:30 • Maxime Lambertlast_img read more


first_imgEncens : attention aux particules toxiques pour les poumonsSelon une récente étude américaine, l’encens émettrait des particules toxiques capables de provoquer des inflammations pulmonaires en cas d’utilisation excessive. Mieux vaudrait donc l’utiliser avec modération.L’encens est extrêmement utilisé en Asie pour les rites religieux. En Occident, ces bâtonnets sont utilisés à moins grande échelle pour camoufler les mauvaises odeurs ou pour parfumer son intérieur. Toutefois, selon une nouvelle étude américaine, l’encens doit être utilisé avec modération notamment dans les espaces clos. En effet, l’article publié dans la revue Science of The Total Environment indique que l’encens, lorsqu’il est brûlé, libère des particules particulièrement polluantes telles que le monoxyde de carbone, le dioxyde de souffre ou encore les oxydes d’azote. Or, les chercheurs de l’université de Caroline du Nord estiment que ces particules sont dangereuses pour les poumons et qu’elles sont susceptibles de provoquer des inflammations. Autant de risques qui devraient amener à réduire leur utilisation.Les chercheurs sont arrivés à cette conclusion après avoir testé les deux types d’encens les plus utilisés dans les Émirats Arabes Unis (Oudh et Bahkoor). Après une combustion de trois heures dans un laboratoire d’une surface équivalente à celle d’un salon d’intérieur, les cellules pulmonaires qui avaient été exposées à la fumée ont présenté des réactions inflammatoires similaires à celles observées avec de la fumée de cigarette.Un risque déjà connu À lire aussiMaladie de Charcot : symptômes, causes, traitement, où en est on ?Toutefois, c’est loin d’être la première fois que ces risques sont pointés du doigt. Toute combustion telle que celle d’une allumette, d’un barbecue ou d’une cheminée dégage d’ailleurs dans l’air des particules nocives pour la santé appelées hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP). Si l’encens n’implique qu’une petite combustion, le tout serait donc ne pas abuser des bâtonnets. De son côté, l’Agence Française de Sécurité Sanitaire de l’Environnement et du Travail (Afsset) qui travaille sur les polluants de l’air intérieur rappelle de bien aérer son intérieur pour limiter les concentrations de ces substances. Si la fumée s’en ira, le parfum lui restera. Il est également conseillé de choisir de l’encens de bonne qualité composé d’ingrédients naturels et de se limiter à un bâtonnet voire deux par jour.  Le 7 août 2013 à 10:56 • Maxime Lambertlast_img read more